Application smartphone BOUGE : résultats préliminaires

Objectif / méthode : connaitre le comportement de sujets volontaires, face à une application mobile, mesurant leur nombre de pas (accéléromètre du smartphone) et les coachant pendant 12 semaines pour améliorer leur activité physique quotidienne.

 

Résultats : 263 sujets volontaires, professionnellement actifs, ont été inclus en créant un compte sur leur smartphone. Le nombre de pas hebdomadaire à l’inclusion était en moyenne de 32 669 +/- 18 069) avec 44% de sédentaires (< 5 000 pas /jour), 42 % de peu actifs (> 5000 ; < 10000 pas /jours) et 14 % d’actifs (> 10 000 pas /j). Sur ces 263 comptes actifs créés, 183 sujets ont terminé le programme de 12 semaines  (soit 70%). 37 patients n’ont pas généré leur dernier bilan donc, au final, seuls 146 dossiers étaient analysables : 99 femmes et 47 hommes (âge moyen = 39, 7 + /- 7,8 ans ; IMC 21,7). La progression moyenne entre la semaine 1 et 12 était de 10 971 pas . Cinquante-quatre sujets (35 femmes et 19 hommes), soit 37 %, ont atteint l’objectif d’une amélioration de 15 000 pas / semaine. Il n’y a pas de différence significative entre les femmes et les hommes

 

Discussion/conclusion : ces résultats préliminaires montrent que, sur une population active, urbaine, 86 % des sujets ne font pas les 10 000 pas quotidiens recommandés. L’observance face à une incitation informatique de changement est bonne par rapport à l’utilisation connue des applications mobiles. Un tiers des observants obtient une amélioration sensible (+ 15 000 pas hebdomadaires) pour une meilleure santé, montrant l’intérêt de cette application mobile.

Dr Yannick Guillodo

| Présentation plénière - congrés commun SFMES-SFTS 18 Septembre 2015